L’écriture est la peinture de la voix - Voltaire

Accueil > Thèmes > La poésie > Des poèmes > Diane

Diane

vendredi 25 décembre 2015, par Marc Weikmans

JPEG - 4.5 ko

Pour les chiens qui rêvent dans la nuit,
Il y a toujours un poète qui leur répond
Par une petite lueur tirée d’un trait
Comme un bas jaune sur une maigre jambe

Et l’on ne sait rien du poète.
Et l’on se cache des chiens
Qui tirent sur leur chaîne
Comme s’ils remontaient
Du fond de la journée
Un seau lourd de ténèbres.

Mais l’homme qui se tient penché sur sa jeunesse
Et la main répandue comme un trieur de grains
Reconnaît dans la voix confuse des bêtes
La Diane doucement, soigneuse du destin.